Enregistrer un compte (facultatif) - Ouvrir une session
Image envoyée le 06/10/2020 C’est passé inaperçu dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale. La sécurité sociale s’apprête à utiliser l’immense fichage des Français pour nous « simplifier » la vie, c’est-à-dire pour calculer tous nos droits et éventuellement nous détecter comme fraudeurs à partir d’une simple photographie. Ce projet orwellien devrait passer ni vu ni connu dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2021. utiliser la biométrie pour vérifier l’identité des assurés sociaux. Ainsi, à partir d’une simple photographie, il sera possible, in fine, de retrouver la fiche de paie d’une personne, et tout savoir d’elle. Notamment tout savoir sur ses droits sociaux, sa consommation de soin, le montant de sa retraite ou de ses allocations familiales, et autres. Cette mise sous surveillance forcée selon des méthodes industrielles de l’ensemble de la population, ce grand pas vers le totalitarisme, n’est pas pratiquée au nom de la haine ou de la violence. Elle est légitimée par la protection, la bienveillance, le souci de l’autre. Le thème de la lutte contre la fraude constitue le meilleur prétexte pour activer un dangereux contrôle social des populations au nom de la justice et de l’intérêt national. Alors que de nombreux pays, comme l’Allemagne, ont mis leur système de protection sociale en concurrence, la France a curieusement fait le contraire. Et nous voici, de la naissance à la mort, surveillé par l’État, pour notre bien, jusque dans nos moindres secrets. ( source : https://www.atlantico.fr/decryptage/3592745/ces-dispositions-passees-inapercues-qui-revelent-le-discret-projet-de-la-securite-sociale-de-se-transformer-en-big-brother ) covid19 systèmes big brother bigbrother systems networks
Copiez/collez les textes suivants pour...
Afficher l'image :
Accéder à l'image :
Insérer la miniature dans un forum :
Insérer l'image dans un forum :
Insérer la miniature à votre site :
Insérer l'image à votre site :